CIHOI
CRESOI
Université de La Réunion

Actualités

Rechercher sur le site

Histoire à l’ère du numérique

Sur le programme Histoire-Numérique, une question en débat : L’identité du publiant (journée d’études du 16 juin 2015)

Un article publié dans Nature le 30 mai 2012, « Scientists : your number is up » mettait déjà en lumière la difficulté d’attribuer de manière certaine ses publications à un auteur. Declan Butler, l’auteur de l’article, prend pour exemple le cas d’un chercheur nommé Y. Wang : si l’on en croit la liste des résultats obtenus en interrogeant des bases de données, cet auteur serait sans doute le plus prolifique du monde avec une moyenne de 10 publications quotidiennes. Dans l’exemple cité, le problème des homonymes parasite le travail de recensement des publications. Mais l’homonymie ne constitue pas le problème principal car d’autres facteurs nuisent à la « traçabilité » des données scientifiques : les changements de noms, les variations de graphies, les conventions de nommage participent également à brouiller l’identité de l’auteur. Alors que le paysage éditorial scientifique évolue profondément avec l’avènement de l’open access et de l’open data notamment, alors que les réseaux sociaux de chercheurs développent une gamme de services variés, il peut sembler paradoxal de constater qu’une action a priori simple s’avère en réalité laborieuse, voire incertaine. Les outils proposés aux chercheurs pour accroître leur visibilité se multiplient, mais on constate que cette même identité de publiant se trouve fragilisée par les failles du système d’identification. Or, la difficulté pour attribuer à un auteur de manière certaine l’ensemble de sa production scientifique a des conséquences tant à l’échelle individuelle qu’à l’échelle collective. Des solutions techniques ont été déployées par les éditeurs et certains organismes ; on peut citer par exemple ResearcherID de Thomson ou encore Authorizer service d’ACM ou encore Orcid. L’enjeu de la journée d’étude est de mieux connaître les outils existants, les enjeux inhérents à l’identification des auteurs et de bénéficier du retour d’expérience de structures françaises et étrangères. La journée est co-organisée par : le pôle formation permanente de la délégation Aquitaine du CNRS, le service "Développement des compétences" du pôle Ressources humaines et développement social de l’Université de Bordeaux et l’Urfist

Programme 8h45-9h : accueil des participants, remise des documents 9h-10h : Définitions et enjeux de l’identification des auteurs pour les publiants et leurs institutions, par Dominique Fournier, documentaliste, Institut national de la recherche agronomique (INRA). 10h-10h15 : Échanges avec le public 10h15-11h : Co-evolution of Author IDs and Research Information Infrastructure in the Netherlands (l’intervention est en anglais ; une traduction simultanée en français est prévue ; interprète : Gisèle Massol), par Clifford Tatum, project manager Acumen (Academic Careers Understood through Measurement and Norms, Université de Leiden). Les chercheurs néerlandais disposent tous d’un identifiant géré à l’échelle nationale, le Digital Author Identifier (DAI). L’objectif actuel est de renforcer l’interopérabilité du DAI en s’appuyant sur le standard ISNI. L’intervention de C. Tatum sera l’occasion de disposer également d’un panorama des actions menées dans le domaine de l’identification des auteurs dans d’autres pays européens.

11h-11h15 : Échanges avec le public 11h15-11h35 : pause 11h35-12h15 : Retour d’expérience sur les pratiques des chercheurs de l’Inserm, par Sophie Duchaussoy, cellule "Mesures, indicateurs, bibliométrie", Inserm. L’Inserm a intégré l’utilisation des identifiants d’auteurs dans la conception des listes de publication des unités de recherche. Comment accompagner au mieux les chercheurs ? Pourquoi une telle démarche ?

12h15-12h30 : Échanges avec le public

12h30-14h15 : Pause déjeuner ; repas libre pour les participants 14h20-15h20 : IdHAL, un nouveau service pour les chercheurs, par Bénédicte Kuntziger, service "Assistance, formation", Centre pour la Communication Scientifique Directe. La nouvelle version de l’archive nationale HAL inclut un service d’identification idHAL. Une riche palette de services découle de la mise en place de cet identifiant.

15h20-15h30 : Échanges avec le public 15h30-15h50 : pause 15h50-16h50 : Évolutions des référentiels de l’enseignement supérieur et de la recherche, par François Mistral, Responsable IdRef, Département des Services aux Réseaux, Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (Abes). Les bibliothèques de l’enseignement supérieur et de la recherche sont des acteurs majeurs dans la description des documents et des auteurs. Depuis de nombreuses années, des référentiels d’auteurs existent, mais les évolutions du paysage de la publication scientifique ont conduit l’Abes à repenser les outils développés.

16h50-17h : Échanges avec le public et conclusion de la journée

Océan Indien

Les îles de l'océan Indien > La Réunion <> Les Comores <> Les Seychelles <> Madagascar <> Mayotte <> Maurice <> Rodrigues