CIHOI
CRESOI
Université de La Réunion

Actualités

Rechercher sur le site

Histoire de Paris

La capitale des révolutions ? Un cycle de conférences à suivre. 15 décembre 2015 : Paris, capitale d’une civilisation européenne entre Grande Nation et Empire (1795-1815) : les savoirs au cœur de la cité

Jean-Luc Chappey, IHRF, Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Entre 1795 et 1815, Paris s’impose comme la capitale savante de l’Europe : le travail mené au sein des institutions scientifiques, dotées de dépôts de collections alimentées largement par les conquêtes militaires, participe au rayonnement politique de la France. Les transformations nombreuses du monde des sciences dans ces années sont intrinsèquement liées aux dynamiques politiques ; la conférence permet de revisiter par les sciences l’histoire politique des années 1795-1815.

Jean-Luc Chappey (IRHF) est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l’histoire des dynamiques et des transformations politiques et intellectuelles du tournant des XVIIIe et XIXe siècles. 19 janvier 2016 : La révolution de l’architecture ou l’invention de la capitale républicaine (1789-1799)

Annie Jourdan, IHRF, Université d’Amsterdam

Pendant la Révolution française naissent des projets animés par le désir de concevoir un cadre urbain qui répond aux idéaux de 1789-1799. Que ce soit provisoire ou durable, la capitale de la France s’est vue décorée de multiples monuments. Des concours de peinture, d’architecture et de sculpture ont été organisés dans ce but. La conférence présente ce à quoi ressemblait, ou aurait dû ressembler, la ville dans ce contexte républicain.

Annie Jourdan (IHRF) est chercheuse associée en histoire à l’Université d’Amsterdam. Elle est spécialiste de la Révolution et du Premier Empire. Ses recherches portent actuellement sur les transferts politiques et culturelles internationales. 16 février 2016 : Les révolutions littéraires de Paris (1815-1848)

Judith Lyon-Caen, EHESS

L’histoire littéraire raconte volontiers le temps du romantisme comme une série de révolutions formelles dont Paris - ses salons, ses cénacles, ses salles de théâtre, ses boulevards - serait la scène. À la même époque, Paris ne cesse d’être construite comme "ville révolutionnaire" ou "révolutionnée" par la littérature. La conférence retrace ce temps politique de la littérature qui aurait été clos par l’échec de 1848.

Judith Lyon-Caen est maîtresse de conférences à l’EHESS, spécialiste des usages sociaux et politiques de la littérature au XIXe siècle et des relations entre littérature et histoire. 15 mars 2016 : Le Paris des révolutions scientifiques (1789-1840)

Bruno Belhoste, Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Paris est à la fin du XVIIIe siècle la capitale des sciences en Europe. La Révolution, loin de remettre en cause cette prééminence, la renforce encore en créant de nouvelles institutions et en donnant aux savants un statut d’hommes publics. Après 1800, Paris brille plus que jamais par sa production scientifique et les progrès faits en mathématiques, physique, médecine et autres disciplines. C’est ce Paris savant qu’on évoquera dans cette conférence à travers des exemples, des figures et des lieux.

Bruno Belhoste est professeur d’histoire à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et directeur de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine. Ses recherches portent sur l’histoire des sciences aux XVIIIe et XIXe siècles. 19 avril 2016 : Paris des émeutes, Paris des Révoltes (1830-1851)

Jean-Claude Caron, Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand

Entre 1830 et 1851, Paris constitue un cas unique en Europe en termes de fréquence de révoltes populaires. La période est en effet scandée par des « journées » au cours desquelles la figure du citoyen-combattant remet en cause la primauté du citoyen-électeur. Les discours de tout type décrivent ces « journées » en fonction de leur résultat qui détermine leur nature, de la révolution à la guerre civile. Toutes s’inscrivent dans une dimension mémorielle qui interroge l’idée de transmission d’expérience de la part de leurs acteurs.

Jean-Claude Caron est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Ses recherches portent sur l’histoire sociopolitique de la France au XIXe siècle, en particulier sur les violences insurrectionnelles et révolutionnaires. Organisation

Cycle de conférences organisé dans le cadre des « Mardis de Lauzun » par Pierre Serna, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne / IHRF

Océan Indien

Les îles de l'océan Indien > La Réunion <> Les Comores <> Les Seychelles <> Madagascar <> Mayotte <> Maurice <> Rodrigues