CIHOI
CRESOI
Université de La Réunion

Actualités

Rechercher sur le site

Informations aux doctorants

École française d’Athènes Séminaire de formation doctorale Doctorant-e-s et étudiant-e-s en Master 2 Appel à candidatures [English version below]

L’École française d’Athènes, en collaboration avec le Centre d’Histoire des sociétés, des sciences et des conflits de l’université de Picardie-Jules Verne et le Centre Alexandre Koyré (École des hautes études en sciences sociales-CNRS-Muséum national d’histoire naturelle), organise un séminaire de formation doctorale sur le thème des Mobilités en temps de guerre. Programme scientifique Le séminaire doctoral propose un cadre de formation et d’échange sur le thème des Mobilités en temps de guerre. Les mobilités sont un enjeu central de la Première Guerre mondiale, comme de nombreux conflits contemporains. À partir de 1914, la guerre provoque des déplacements massifs de populations, tant civils que militaires. Des millions de soldats - 75 millions en 1918 – sont mobilisés sur les fronts européens, en Méditerranée et au Moyen-Orient. Les corps expéditionnaires français, britanniques et américains vivent la Grande Guerre sur le mode du déracinement et de l’adaptation à des terrains d’opérations extérieurs. C’est notamment le cas sur le front de Macédoine, qui constitue un terrain d’observation central, mais encore peu étudié, de ces expériences de guerre qui impliquent des forces métropolitaines et coloniales (Indian Army, Tirailleurs sénégalais et annamites…). L’étendue des zones de front et les conséquences de la guerre totale provoquent aussi des déplacements massifs de civils, fuyant les armées ennemies ou les exactions commises à une échelle inédite (génocide arménien). Le séminaire sera l’occasion d’examiner comment ces populations, dans leur diversité, ont vécu l’expatriation du temps de guerre. Ces expériences de mobilité ont d’ailleurs souvent été multiples pour les individus, que l’on pense aux soldats mobilisés successivement sur des fronts différents ou aux civils confrontés à un exil prolongé. L’administration des populations déplacées, des civils ou des militaires des corps expéditionnaires, soulève des enjeux inédits pour les autorités locales, nationales ou à l’échelle des alliances militaires qui cherchent à coordonner leur action. L’exceptionnel du temps de guerre s’articule ici aux enjeux traditionnellement associés aux populations migrantes, qui seront mis en perspective dans la longue durée :
- Le voyage : organisation, modalités, trajets
- Politiques publiques, régulation et contrôle
- Transformation des espaces d’installation : camps, quartiers réservés
- Hygiène, santé et triage médical
- Logistique : hébergement, transport, ravitaillement. Développement des infrastructures, aménagement du territoire
- Politiques de retour (des réfugiés, des rapatriés, des prisonniers…)

La présence de ces populations étrangères entraîne des expériences sociales inédites, faites d’échanges avec les populations locales mais aussi de tensions. Les économies locales sont souvent bouleversées par la présence de ces nouveaux consommateurs (cherté de la vie, recours au marché informel). Les enjeux des mobilités seront aussi examinés sous l’angle culturel. La question des liens, ceux que l’on tente de maintenir avec ses proches ou ceux que l’on forme avec la communauté des expatriés ou avec les populations locales, est centrale dans l’expérience d’expatriation. Les déplacements de populations pendant la guerre ont ainsi pu être un moment inédit de découverte d’autres populations et d’autres cultures. En Macédoine comme ailleurs, la guerre apparaît comme un moment clé de cristallisation des identités et des représentations de l’Autre, qui revisite par exemple tout un imaginaire exotique. On s’attachera en particulier à examiner la manière dont les mobilités du temps de guerre reconfigurent les relations de genre, à la faveur par exemple de la présence de corps expéditionnaires presque exclusivement masculins. Le choix du front d’Orient comme terrain privilégié des sessions sera l’occasion de décloisonner le cadre chronologique de la guerre pour saisir des enjeux ancrés dans le long terme (armées coloniales du XIXe siècle, guerres balkaniques des années 1912-1913, mobilisation de longue durée des corps expéditionnaires jusqu’aux années 1920) et d’ouvrir la réflexion à des conflits postérieurs à la Première Guerre mondiale. Le séminaire sera organisé en sessions thématiques sur le thème des mobilités pendant et après la Première Guerre mondiale. Le front d’Orient sera utilisé comme un cas d’étude privilégié, mais non unique, des mobilités en temps de guerre. Les sessions se dérouleront dans une série de lieux historiques et archivistiques (comme le cimetière de Zeitenlik, la villa Kapadji, l’ancien hôpital russe, le centre communautaire juif). En complément du séminaire, des excursions seront organisées sur les sites de la Première Guerre mondiale. Langues de travail : Français et anglais. Connaissance passive du français requise.

Modalités de participation : Le séminaire de formation aura lieu à Thessalonique, Grèce du 2 au 7 septembre 2019 L’EFA prend en charge les frais d’hébergement, de restauration et des excursions sur place des étudiant(e)s retenu(e)s. Une douzaine de places est réservée pour des étudiant(e)s venant d’universités hors de Grèce. Les étudiant(e)s prendront en charge leur billet d’avion vers Thessalonique et devront solliciter le soutien de leurs centres ou départements de rattachement.  Ouvert aux étudiants inscrits en thèse et aux étudiants de Master 2  Date limite d’envoi des candidatures : 30 mars 2019  Le dossier de candidature sera constitué de
- Un C.V. de 1 à 2 pages
- Une courte présentation du sujet de thèse
- Lettre de motivation indiquant l’intérêt de la participation au séminaire pour la recherche et lettre de recommandation  Le dossier sera téléchargé sur le site suivant : http://www.missions.efa.gr
- Créer un compte
- Se connecter sur www.missions.efa.gr après avoir reçu son identifiant et mot de passe
- Choisir « Faire une demande » => « Séminaire de formation doctorale »
- Entrer les informations requises dans le formulaire de candidature
- Télécharger le CV et la présentation de la thèse

Contact : dir.moderne@efa.gr

Comité scientifique : Tassos Anastassiadis (McGill University - École française d’Athènes) Emmanuelle Cronier (Université de Picardie Jules-Verne) Léna Korma (École française d’Athènes) Anne Rasmussen (École des hautes études en sciences sociales, Paris-Centre Alexandre Koyré)

Comité d’organisation : Kostis Gkotsinas (École française d’Athènes) Léna Korma (École française d’Athènes)

English version :

École française d’Athènes Doctoral workshop PhD and advanced MA students Call for applications The École française d’Athènes, with the Centre d’Histoire des sociétés, des sciences et des conflits of Université de Picardie-Jules Verne and the Centre Alexandre Koyré (École des hautes études en sciences sociales) organize a doctoral workshop on the theme of wartime mobilities in Thessaloniki, Greece. The workshop is also open to advanced MA students. Scientific program – Mobilities in Wartime The doctoral workshop offers a framework for training and exchange on the theme of Mobilities in Wartime. Mobility is a central issue of the First World War, as it is for many contemporary conflicts. From 1914, the war causes massive displacements of populations, both civilian and military. Millions of soldiers - 75 million in 1918 - are mobilized on the European fronts, in the Mediterranean and in the Middle East. Uprootedness and adaptation to foreign contexts is the everyday experience of French, British and American expeditionary forces during the Great War. This is particularly the case on the Macedonian front, which constitutes a central but still understudied field of observation of this wartime experience involving metropolitan and colonial forces (Indian Army, Senegalese and Annamite Tirailleurs ...). The extent of the front-line areas and the consequences of total war also provoke massive displacements of civilians, fleeing enemy armies or exactions on an unprecedented scale (Armenian genocide). The seminar will be an opportunity to examine how these diverse populations have experienced wartime uprootedness and even displacement. This experience of mobility could have an integrated multiplier aspect for individuals, whether one thinks of soldiers mobilized successively on different fronts or civilians facing prolonged exile in different places. The administration of displaced and expatriated populations, civilians or military expeditionary forces, raises new issues for local, national authorities, or military alliances that seek to coordinate their action. This workshop will articulate and situate in a long-term perspective the particularities of wartime along with issues traditionally associated with migrant populations, such as :
- The journey : organization, modalities, routes
- Public policies, regulation and control
- Transformation of installation spaces : camps, reserved areas
- Hygiene, health and medical triage
- Logistics : accommodation, transport, refueling. Infrastructure development, spatial planning
- Return policies (of refugees, prisoners, returnees…) The presence of these foreign populations leads to unprecedented social experiences, made of numerous exchanges with the local populations but also of tensions. Local economies are often disturbed by the presence of these new consumers (high cost of living, informal market). The issue of mobility will also be examined from a cultural perspective. The question of links, those that people try to maintain with those close to them or those they form with the expatriate community or with local populations, is central to the expatriation experience. The displacement of populations during the war was thus an unprecedented moment of discovery of other populations and other cultures. In Macedonia as elsewhere, the war appears as a key moment of crystallization of the identities and representations of the Other, which for example revisits an exotic imaginary. We will pay particular attention to the examination of the way wartime mobilities reconfigure gender relations, for example through the presence of almost exclusively male expeditionary forces. The choice of the Macedonian Front as privileged ground of the sessions will be the opportunity to open the chronological framework to seize long-term stakes (colonial armies of the 19th century, Balkan wars of 1912-1913, long-term mobilization of the expeditionary forces until the 1920s) and to open the reflection to conflicts after the First World War. The seminar will be organized in thematic sessions on the subject of mobilities during and after the First World Word. The Macedonian front will be used as a privileged, but not unique, case study of wartime mobilities. Sessions will be held on-site in numerous historical and archival sites at Thessaloniki (such as the Zeitenlik cemetery, the Villa Kapadji, the port, the old Russian hospital, the Jewish community center). In addition to the seminar, excursions will be organized on the sites of the First World War around Thessaloniki.

Working languages : English and French. Active knowledge of one of the languages and at least passive knowledge of the other are required..

Logistics : The seminar will take place in Thessaloniki, Greece, from 2 to 7 September 2019. The École française d’Athènes will cover food and lodging expenses in Thessaloniki. PhD and master students will be responsible for their own travel arrangements to Thessaloniki. Twelve spots will be reserved for students outside of Greece.

Application process :  Application open to PhD and advanced MA (French Master 2) students

=> Application deadline : 30 March 2019 => Application file should contain :
- A short CV : 1 to 2 pages
- A short presentation of the PhD thesis
- A short letter indicating the interest of participating in the seminar for the research and a letter of recommendation  The application files are uploaded on the following website : http://www.missions.efa.gr

Follow this process  Create an account

 Log in to your account with your email and provided password

 Choose “Gestion des demandes” => “Créer une demande” => “Candidature à un séminaire de formation doctorale” => Fill the form and attach the necessary pieces

Contact : dir.moderne@efa.gr

Scientific committee : Tassos Anastassiadis (McGill University - École française d’Athènes) Emmanuelle Cronier (Université de Picardie Jules-Verne, Amiens) Léna Korma (École française d’Athènes) Anne Rasmussen (École des Hautes Études en sciences sociales, Paris-Centre Alexandre Koyré)

Organizational committee : Kostis Gkotsinas (École française d’Athènes) Léna Korma (École française d’Athènes)

Océan Indien

Les îles de l'océan Indien > La Réunion <> Les Comores <> Les Seychelles <> Madagascar <> Mayotte <> Maurice <> Rodrigues