CIHOI
CRESOI
Université de La Réunion

Actualités

Rechercher sur le site

Le corps des esclaves de l’île Bourbon Histoire d’une reconquête Prosper Eve

Le dernier livre de Prosper Eve paru aux Presses de la Sorbonne. Dans l’édit de décembre 1723 concernant le statut des esclaves de Bourbon, du Roi de France, Louis XV, ceux-ci sont vécus uniquement comme des travailleurs. Ils sont avant tout deux bras, sans âme et sans état d’âme. Comme ce législateur ne prévoit pas pour eux l’apprentissage de la lecture et de l’écriture au moins, ils se retrouvent dans l’incapacité de laisser d’abondants témoignages écrits sur leur aventure personnelle. Dès lors, l’oeuvre de ces acteurs de l’histoire ne peut être cernée qu’à partir des documents écrits par les autres, par ceux qui ne sont pas de leur monde. Cette histoire peut être taxée de manière désobligeante d’officielle puisqu’écrite à partir de documents officiels. En définissant l’esclave comme un meuble, ce même législateur ne peut mieux nier leur corps. Il affiche ouvertement sa contradiction quand il exige que leur corps soit néanmoins nourri, soigné, surveillé, dressé, pourchassé et châtié. Ce présent travail est centré sur le corps, car l’esclave existe par son corps, il présente au monde son corps. Son corps est le vrai livre de son histoire présente. Accident, maladie, coups laissent leurs traces sur son corps. Son corps peut aussi livrer un pan de son passé, notamment de l’histoire culturelle et religieuse de son groupe ethno-culturel, et faire découvrir ainsi ses plages de liberté. L’auteur entend ici démontrer que le silence de l’histoire des esclaves de Bourbon peut être rompu en questionnant autrement la documentation écrite ou iconographique existante.

Océan Indien

Les îles de l'océan Indien > La Réunion <> Les Comores <> Les Seychelles <> Madagascar <> Mayotte <> Maurice <> Rodrigues